banniere-titre-charpentes-cic

Les charpentes, lieu de vie des xylophages!

On estime à 80 % le pourcentage de charpentes non traitées, qui finissent par subir une attaque dans un délai de 30 ans.

Le diagnostic réalisé par nos experts consiste en une étude minutieuse de votre charpente

Du solivage au faîtage, tout est passé en revue.

A l’issue de ce diagnostic, vous saurez gratuitement, et sans aucun engagement s’il y a lieu d’agir !

Enregistrer

Résineux : pin, épicéa, sapin, hemlock, etc. Ces essences sont couramment répandues

Compte tenu de leur faible coût, la plupart des charpentes modernes en sont faites.

charpentepin

Chêne, châtaignier, frêne, noyer, orme sont des essences que l’on retrouve régionalement en fonction des ressources locales.

repartition-arbres

Des attaques insidieuses et pas si anodines que ça !

Le principal ennemi de la charpente en France est le capricorne des maisons dont la larve se délecte de bois. Le principal problème, c’est que le développement sournois de ces parasites peut altérer la résistance mécanique de la structure.

Parmi les espèces les plus courantes nous pouvons citer les vrillettes, le lyctus et les hesperophanes.

La prévention est incontournable !

Les différents insectes à larves xylophage.

  • La vrillette (Anobium ponctatum et Xestobium rufovilosum)
  • La vrillette : La larve
  • Le Lyctus (Lyctus brunneus)
  • Le Lyctus : La larve
  • Les Hesperophanes
  • Capricorne des maisons (Hylotrupes bajulus)

bandeau-contact-devis
banniere-titre
image-toitures-cic
image-humidite-cic
image-isolation-de-combles-cic